Aller Groupon, donnes-moi mon cupcake

Groupon, tout le monde connait. Mais pour ceux qui ne connaissent pas c’est là où on peut acheter à prix cassé des services ou des biens. Que ce soit un resto, une coupe chez le coiffeur, un foulard ou un gâteau, ils proposent des prix dépassant les -50%. Tout bénéf pour tout le monde me direz vous. Un qui achète pas cher et l’autre qui se fait connaitre et attire du monde. Moi je dis non. Déjà parce que j’ai testé (mais ça c’est une autre histoire) mais aussi parce que les entreprises qui font un deal avec le Géant (on l’appellera comme ça) pour proposer par leur site un produit ou un service n’y gagnent pas forcément. Le problème c’est « qu’il n’existe pas de limite au nombre de bons de réduction diffusée pour une offre ». En voici la preuve et toute la limite.

 

Voici une petit histoire, MAIS une histoire vraie, dont le Géant est un des protagoniste.

En Grande Bretagne, Mme Brown, gérante d’une pâtisserie qui venait d’ouvrir, a accepté pour se faire connaitre de faire un deal avec le Géant. Ils proposaient -75% sur l’achat de cupcakes. La pâtisserie a été littéralement (j’aime bien ce mot) submergée par les commandes et a du en prendre 102 000 !

102 000 gâteaux individuels commandés par les clients du Géant ont du être fabriqués: la gérante s’étant retrouvée dépassée elle a du embaucher des aides pour satisfaire les clients.

Résultat: le cout de ce deal à perte et de l’embauche des employés supplémentaires a été estimé a 15 000€, ce qui est assez balo quand on sait qu’elle venait juste d’ouvrir, elle est déjà endettée.

Le cours de la bourse a chuté après cette affaire, déjà qu’il n’allait pas hyper bien, on comprend pourquoi.

Pour plus d’infos sur the Géant, c’est par ici.

About the author