Pourquoi j’arrête la voiture

Oui, vous avez bien lu, la voiture et moi c’est ter-mi-né.
Bon alors, ce ne fut pas facile, ou pas évident au départ, mais c’est pourtant bien le cas.
Et voilà mes arguments :
– la voiture, ça pollue (argument choc)
– la voiture, ça consomme de l’essence, et l’essence c’est nul, c’est mieux le jus de betterave mais comme on ne peut pas rouler avec, bah voilà quoi
– la voiture, ça coute cher (trop cher) à l’entretiens. Moi la mienne avait 7 ans et depuis presque 2 ans, j’ai cumulé panne sur réparation sur repanne sur reréparation et sur rerepanne qui te troue ton compte en banque pour les mois à venir
Capture d’écran 2013-09-26 à 22.01.09
– la voiture, même si on fait du covoiturage, ce n’est pas suffisant comme prétexte pour la garder, après tout ce que je viens d’énoncer
– la voiture, a Bordeaux, tu peux t’en passer : il y a le vélo ! merveilleuse invention où tu profites à la fois du bon air (pas trop pollué selon les jours), où tu prends ta douche (à Bordeaux ça va il pleut souvent, tu peux même les jours de fête te laver plusieurs fois dans la journée), tu fais ton sport quotidien (et en 1an tu prends 3 tailles de pantalon tellement tes cuisses ont enflé car tous les jours, n’empêche ils travaillent tes muscles) et il se renouvelle tout seul (quand tu te le fais voler, bam, un nouveau vélo arrive chez toi)(bon ok, avant ça il y a la case Decathlon ou Le bon coin pour en racheter un)
– la voiture, c’est difficile à garer, et quand tu as enfin trouvé une place, elle est soit à 20 min à pied de là où tu voulais aller, soit elle est payante (4€ de l’heure, sinon ce n’est pas drôle)
– la voiture, faut lui louer un parking ou un garage, sinon on te la raye, on te la vole, ou sinon le temps se charge de te l’abimer tout seul (petite pensée à ma vieille Twigo qui était bleue et dont la couleur est devenue fade au fils des ans, car la pauvre petiote restait sous tous les temps dehors)
Bref, la voiture c’est le mal me direz vous, lorsqu’on me lit, c’est un peu ce qu’on pense.
Meuuuuh non, c’est nickel pour partir en vacances, et caser tous mes sacs de voyage, ou lorsqu’on fait les grosses courses, vous savez celles où on ne peut pas tout caser dans son panier à vélo.
Donc, maintenant nous serons un couple monovoitural, avec une seule voiture pour deux; Poupidou lui, étant bien trop éloigné de son travail pour y aller en vélo ou en bus.
Dans mon optique, je me verrais bien passer au roller, pour varier. Il faut que j’aille faire des essais à la boutique de sport en ville. Mais comme lorsque j’étais petite, je n’arrivais jamais à freiner, beh j’ai comme qui dirait une petite appréhension…

About the author