Quoi de neuf (encore) par ici #2

Ca y est le muguet est là ! Bon alors, il est arrivé on va le dire, bien bien en avance cette année. Dans le jardin de ma maman, comme il était à l’ombre il a pu se conserver jusqu’à la fameuse date du 1er Mai. Mais dans le jardin du Mr d’en face, où ils sont en plein soleil, à cette même date, le muguet il était tout sec. Et oui, ma bonne dame !

J’ai donc eu la chance d’en ramener de la campagne, où j’ai été me ressourcer, avant les exams. Ca y est, on est plus trop loin…

Un joli bouquet qui sent super bon en prime, j’adore, merci maman ^^

photo 3-2

 

Comme à chaque fois que j’y vais, on va sur l’Aubrac. Toujours ce rituel, mais comme à chaque fois les paysages sont différents, ce n’est jamais le même Aubrac qui se dévoile.

Cette fois là, le ciel était blanc-gris pâle, pas chaud, mais pas de pluie (hourra!).

On en a profité pour s’arrêter toutes les 5 minutes sur le bord de la route faire des photos, notamment de burons. J’adoooore les burons !

photo 3-1

 

Et les jolies jonquilles étaient au rendez-vous dans les champs, mais je ne sais pas si ce n’était que le début, mais il n’y en avait pas autant que l’an passé et pas partout, bizarre….

Peut être la dernière neige n’a pas fait que du bien. D’ailleurs, on en voyait encore par petits endroits, en lisière de forêt.

photo 4

 

photo 2

 

Sur la route, sous le village d’Aubrac, nous avons croisé la route de ces belles dames couleur caramel. Bientôt le temps de la transhumance, fin mai.

photo 1

 

Puis, retour à l’Auberge de la Tourre où nous avons nos petites habitudes.

La chance : il restait une seule table non réservée, ce sera la notre ! Maintenant que la saison commence, il faudra penser à réserver les prochaines fois.

photo 1-1

 

Pour moi, ce sera une délicieuse salade au vinaigre de myrtille maison, avec noix, pain d’épices maison et dessus fromage de chèvre et miel d’Aubrac. Sucré-salé de ouf, si j’avais encore de la place j’en mangerais encore !

photo 2-1

photo 2-2

 

Puis, pluie obilge, atelier couture au programme. Ah-ah.

Bon, je me lance : je racommode un trou formé sur mon pantalon de rando (qui a maintenant 6 ans! bravo Columbia !).

photo 1-2

 

Et ensuite je me débrouille pour coudre les deux trucs en métal, me demandez pas le nom, car chez IKKS ils doivent pas avoir de très bonnes couturières. J’ai porté 1 fois cette chemise lors des essais en soldes et lorsque j’ai voulu la remettre, PAF, la partie en féraille qui manque est tombée… donc bon, il a fallu trouver une astuce.

Mais, heuresement lorsque je la porte, c’est nickel, comme avant, on ne distingue rien.

photo 5

Comme vous le savez, un voyage ça se prépare. Nous qui allons en Islande, il y a tout plein tout plein de choses à penser, à préparer, à vérifier. Moi, qui ne suis pas du tout un ventre sur pâte, ai décidé de me faire une idée sur le porridge. Car j’ai vu que souvent ils en servent au petit déj.

Donc, hop lait de soja vanille bio, flocons d’avoine bio et zou ça chauffe. A la poelle anti adhérente c’est nickel, en casserole aussi j’imagine.

photo 1-3

 

Je crois que je l’ai un peu fait trop cuire, mais accompagné de dattes, de noisettes et rondelles de banane, quel délice ! Même pas besoin de sucre. Mangé à 9h du mat, à 14h je n’ai toujours pas faim. Whaou, moi qui d’habitude crève de faim à partir de 11h… je suis bleuffée.

Pratique ce plat et pas calorique en plus, j’adopte ! En plus pour l’accompagnement je peux varier chaque matin ^^

Merci à Je veux être bonne et son joli blog, où j’ai pioché la recette.

photo 2-3

 

Bon, et puis comme je ne pense pas du tout, tout le temps à manger, je me suis mise à chercher où déguster un délicieux carrot cake à Reykjavik. Car oui, là bas ils en servent dans pas mal de cafés, donc il fallait que je fasse du repérage. Ehhhh, selon les avis et les photos qui donnent juste trop trop envie, ils ont l’air suuuper bons au Stofan Café.

Je vous dirais ça, promis ! et puis peut être que je vous listerais aussi les autres lieux où en déguster, et le tout avec photos et avis 😉

photo 4-1

 

Et comme un livre sur l’Islande ne suffisait pas (cf Lonely Planet), Poupidou s’est procuré celui-ci, Le guide vert.

Il me tarde trop trop trop ! et à Poupidou aussi bien sûr 🙂

photo 3-3

 

 

 

About the author