Cachalot avant l’été

Bientôt l’été, le temps de se mettre en maillots de bain, de sortir ses petites jambes en portant de mignonnes robes et jupes et puis bah de juste profiter du soleil.

Aussi le temps de l’épreuve fatidique, qui se renouvelle chaque année à la même période environ : rentrer dans ses shorts de l’an passé. A noter qu’il y a la même épreuve, en fin d’été, ou fin septembre si le temps est resté beau : rentrer dans ses pantalons abandonnés pour l’été.

Je n’ai pas encore passé l’épreuve du short, trop froid pour essayer de le mettre pour le moment !

f

Mais ce que je peux vous dire c’est que l’hiver a fait des ravages. Et mon régime crêpes de durant les épreuves et durant les semaines avant, beh je crois que ce n’était pas une extra bonne idée. Mais, j’ai une justification : c’est bon les crêpes, c’est facile à faire, c’est vite préparé et puis on peut varier ce qu’on y met dedans.

Car bon, je faisais autant des crêpes sucrées (au lait de vache, de soja, de soja vanille, et farine de blé, de mais, de châtaigne) que des crêpes salées (à la farine de sarrasin).

Le résultat s’est affiché hier soir, lorsque j’ai trouvé le courage de monter sur la balance : +3kg (et 200g).

Alors, j’avais bien remarqué ces moches petits bourrelets qui trainent, et puis que ça serrait plus dans mes pantalons (et que celui dans lequel mes fesses flottaient encore cet hiver, beh là je le rempli bien bien). Mais bon, tant qu’on ne s’est pas pesé, on se dit que ça va, et quand on voit le résultat, finalement on se dit que ça ne va pas. Donc, opération, je me remets à manger correctement. Avec fruits et légumes, protéines et moins, beaucoup moins de féculents.

Sur ce, je vous laisse, je dois aller acheter des compotes pom’potes de pomme/poire pour mes futurs gouters, avec 2 petits beurre (et donc 1 pom’pote), c’est ce que recommande ma nutritionniste (du moins celle que j’avais été voir il y a quelques années, lorsque j’avais aussi pris du poids).

About the author