Economiser pour…quoi ?

Lorsqu’on entre dans le monde du travail, on se dit que c’est trop bien, qu’on va pouvoir gagner plein de sous et acheter tout plein de trucs super utiles, qu’on a toujours voulu avoir (voiture, vêtements IKKS, jolis meubles Fly…).

La réalité, c’est qu’on gagne des sous grâce à son salaire, mais que beaucoup de cet argent durement gagné part dans un loyer, l’électricité, le gaz, l’eau, les courses, l’essence, un ou plusieurs crédits à la consommation.

Et puis au final il reste au choix : rien ou pas loin de rien, alors qu’on est déjà le 19 du mois.

Capture d’écran 2014-09-15 à 16.53.38

source : Road trip en Islande

Alors, quand on est depuis un petit moment au même poste, joie et bonheur, on est augmentée, ou on a une prime ou les deux et là on peut mettre un petit peu de sous de côté. Ou tout dépenser.

Moi, grâce à ma jolie petite prime, j’ai choisis d’aller découvrir l’Islande. Et je dois dire que je ne regrette vraiment pas mon choix. Ce voyage était merveilleux, et c’était tellement dépaysant ! J’ai découvert une toute autre culture, des paysages à couper le souffle et je n’ai qu’une hâte : y retourner.

Mais il y a des personnes plus terre-à-terre, et qui n’ont peut être pas tort, dans mon entourage, qui m’ont dit : « Ah mais t’aurais pas du tout dépenser, et plutôt mettre cet argent de côté, pour ta retraite. » Outch, dur retour à la réalité. La retraite, eh oui, tu n’as pas 30ans et déjà on te parle d’économiser pour elle. Oui, je sais bien que les temps sont difficiles, la crise, le chomage, Hollande au pouvoir, toussa toussa…. Quand toi tu penses à voyager, loin, à découvrir le monde, de nouveaux paysages, les autres cultures, on te rappelle que ton avenir n’est jamais certain, que tu peux te retrouver du jour au lendemain avec des genoux en carton, une canne greffée à la main et en train de chercher sur Logement-seniors.com où crécher. Bref, je trouve cette idée trop triste et déprimante de déjà devoir économiser, parce que quand on sera vieux (âgé, oui, ça le fait mieux) on aura pas de quoi se payer notre baguette de pain avec notre maigre retraite.

Alors, perso, et ce n’est que mon opinion personnelle, je préfère économiser un peu pour partir en voyage, car j’ai envie de voir le monde et je me dis que ce n’est pas lorsque j’aurais 80 ans que je pourrais le faire. Ami terre-à-terre, sache que je te comprends mais que je ne t’approuve pas tout à fait. Et que l’avenir il est bien loin, et incertain.

About the author