Secret Marrakech et majestueux Haut Atlas

En décembre, nous avons profité de quelques jours pour aller à Marrakech. C’est la première fois que je vais au Maroc, et ce fut une totale découverte. Il faut dire que cela n’a rien à voir comparé à l’Irlande ou l’Islande.

Nous avons pris l’avion depuis Bordeaux et sommes arrivés à l’aéroport de Ménara. De là nous avons récupéré notre voiture de location, sur le parking et avons été à notre logement.

Le premier jour nous avons peu visité, surtout les alentours de la ville en fait.

rues-marrakech

La pluie était tombée toute la nuit, les rues étaient assez trempées. Nous avons découvert les jolies rues de Marrakech, et ces superbes portes que j’aime tant.place-fna-marrakach

Puis, direction la Place Jemaa el Fna, avec ses vendeurs de jus d’orange frais, ses charmeurs de serpent et ses montreurs de singes. Ici, j’ai négocié un joli petit bol, mais pas toujours facile de marchander… c’est un vrai sport !marrakech

Nous continuons de découvrir la ville, en passant par ses petites rues. Tout au long de la journée, nous marchons beaucoup pour aller de lieux en lieux. Nous prenons des fois le taxi lorsque nous ne trouvons vraiment pas ou que c’est trop loin pour y aller à pied.koutoubia

La Koutoubia se dresse fièrement.bahia

Découverte du Palais de la Bahia,de ses superbes sculptures et de ses extraordinaires plantes vertes.palais-bahia

entree-jardin-majorelle

Puis, direction le Jardin Majorelle et ses couleurs de toute beauté.jardin-majorelle

Le fameux bleu majorelle illumine les allées du jardin immaginé par le peintre Jacques Majorelle.palais-badia-marrakech

Le palais El Badi ou Badia. Avec ses jolis bacs remplis de mandariniers ou d’eau. Et ses cigognes qui nichent sur les hauteurs.chameaux

Puis, nous avons pris la route pour aller à Imlil et découvrir le Toubkal, le point culminant du Haut Atlas.maroc

Sur la route, nous avons croisé des tas de jolis villages. Et des cactus ! j’adore ^^route-imlil

Arrivés à Imlil, nous découvrons le Toubkal sous la neige. Il se met à neiger lorsque nous traversons le village. Nous montons au-dessus, mais la neige tombe de plus en plus fort. De toute façon la route est bloquée par trop de neige lorsque nous arrivons assez haut.toubkal

J’adore cette image de neige qui tombe sur des cactus.

Nous avons prévu de retourner au Maroc pour gravir le Toubkal, avec Poupidou, ça nous tente beaucoup tous les deux. Ah les voyages, le problème, c’est qu’en plus d’avoir envie de découvrir d’autres pays, on a envie de retourner dans ceux déjà visités…

 

 

About the author