Roadtrip in Iceland : entre Akureyri et Reykjavik

JOUR 11

Ce matin là, nous quittons Akureyri, pour retourner à Reykjavik. Cela nous pris 9 heures…mais si je vous dis qu’on a pas arrêté de faire des pauses-photos, ça peut expliquer 😉

En sortant de la guesthouse, nous nous rendons compte qu’il a neigé un peu cette nuit, sur les sommets en face de la ferme. Je rêvais de me réveiller un matin avec de la neige partout, c’est possible en septembre. Mais ce ne fut pas le cas, dommage ^^

143

Nous laissons donc ce charmant endroit, où nous avons été merveilleusement accueillis, et prenons la route.144

Nous croisons rapidement une oie égarée. Elle marchait le long de la route, mais ne voyait pas que son groupe d’oies se trouvait de l’autre côté, en contrebas. J’espère qu’elle les a retrouvé ensuite…145

 

147

146J’adore les fermes islandaises, je les trouve si jolies. Du bleu, du vert, rouge ou blanc, il y a le choix. Mais toutes sont à croquer je trouve.

149

151

Sur la route, nous nous sommes arrêtés à un endroit où il y avait beaucoup de fumée qui sortait d’un coin. En nous approchant, nous avons vu qu’il s’agissait d’eau bouillante.

Et sur la droite une serre où poussaient des légumes.

152

Un petit coin où on peut acheter pour quelques couronnes islandaises un sac de tomates qui ont poussé dans la serre. Et ces tomates ont poussé grâce à la géothermie. J’adore le concept !153

Puis, nous avons fait une halte à Hraunfossar. Ce sublime et merveilleux endroit, si photogénique.

Nous avons eu de la chance de nous trouver à cet endroit en cette saison, je trouve la palette de couleurs magnifique ! 154

Une autre photo du même lieu, mais d’un autre endroit. Mais à quelques mètres. Je suis définitivement fan de ces couleurs chaudes. Et coup de bol, nous avons eu droit à une super lumière juste après être arrivés.

Fantastique Islande ^^157

Une petite cabane où on peut acheter des fruits et légumes, en libre-service. En Islande, on vous fait confiance.159

La lumière en Islande est fantastique ! je comprends si bien les photographes qui viennent et reviennent dans ce beau pays. 160

 

Après toutes ces heures de route, nous retrouvons un bon lit. C’est la même location où nous avons dirmi les deux premières nuits, nous avions beaucoup aimé le calme et le confort de l’endroit.

 

 

 

 

About the author