Islande, comment je prépare mon voyage

Alors, comme vous avez certainement pu (et aisément même) le deviner grâce au titre, nous avons un chouette projet, avec Poupidou, celui de partir en voyage en Islande !

Que c’est excitant de penser qu’on va découvrir un nouveau pays, où on ne parle pas français, qui a l’air si magique, calme, splendide et dont le temps qu’il fait est roi. Car oui, faut bien l’avouer, il parait qu’en Islande il fait rarement beau, et que la pluie n’est jamais très loin. Bon, au moins de ce côté là ça ne me changera pas 😉 Mais il parait aussi que des fois on y voit un magnifique ciel bleu, des arcs en ciels et que dans tous les cas, c’est un régal pour les yeux.

Donc, pour préparer ce voyage, on se pose plein de questions bien sur et puis il y a toutes ces petites choses sympa (ou moins sympa) que je vous ai listées, à faire si vous partez vous aussi pour la 1ère fois au pays des Vikings.

On se renseigne en lisant les blogs de personnes y étant déjà allées. Je vous conseille chaudement celui d’Emilie qui tient The Flying Dutchwoman, elle y a été 3 fois, en été, automne et hiver.

Donc on peut voir par tous les temps les mêmes lieux et ça change complètement, et c’est surtout sympa car on peut se faire une petite idée de ce qu’on va (peut être) voir. A noter aussi qu’elle met beaucoup de photos dans ses articles, et qu’elles sont justes super belles ^^

a

Crédit photo : The Flying Dutchwoman

a

Crédit photo : The Flying Dutchwoman

a

Crédit photo : The Flying Dutchwoman

Autre très joli blog, Canada Try. Cette fois, c’est au retour du Canada, que ce chouette couple s’est arrêté en Islande et ça donne plusieurs chouettes articles. Mon préféré est celui où tout plein de conseils sont donnés, ici, et où on apprend combien ça coute l’Islande, où se loger, chez quel loueur de voiture la prendre ou encore quel budget prévoir.

– On lit pour en apprendre encore plus et on trouve tout plein d’infos utiles justement grâce au Lonely Planet Islande

islande-lonely-planet-voyage

islande-lonely-planet-voyage-2

islande-lonely-planet-voyage-1

On apprend à prononcer CORRECTEMENT Reykjavik, ou Jökulsárlón sur Forvo

– On se procure soit un mini dico anglais/français, soit on récupère un traducteur, car savez vous dire en anglais : qu’y a t’il dans ce plat? Baleine, macareux et bien d’autres mots qu’on apprend pas forcément en cours.

On achète un parapluie qui ne se retourne pas à cause du vent (ou pas). Certains s’accordent à dire que ça ne sert à rien d’en prendre, car de toute façon le vent est si fort qu’il le retournera quand même. Moi je dis, faut tester ^^

– On investit dans un poncho de pluie et pantalon de pluie aussi (ou pas). J’ai lu un peu partout qu’il pleuvait beaucoup en Islande et que tout était très humide. D’où la nécessité, apparement d’avoir aussi des chaussures en gore-tex, qui ne prennent donc pas l’eau.

– On pense, surtout si on est comme moi une grande frileuse, à prendre des vêtements chauds. Mais lorsqu’on lit les blogs on voit certains qui y sont allés à la même période qui ont eu limite chaud et d’autres qui ont eu de la neige. Bon, bon…

On met de côté certains liens hyper utiles, comme celui vers la météo en Islande, ou celui vers l’état des routes et puis, surtout, celui vers les aurores boréales (je rêverais d’en voir ^^)

On va sur le site de Quand Partir pour voir justement quand partir…et on se rend compte que ce n’est jamais le bon moment d’y partir…hum

On va sur le site de l’Internaute, et on apprend tout plein d’infos pratiques. Par exemple qu’on a pas besoin de passeport, qu’on roule à droite comme en France et que les cartes de crédit sont acceptées partout, même au fin fond de l’Islande. Utile. Mais apparemment à chaque achat avec, ta banque te retire environ 1€ de plus. Pas cool, mais utile à savoir.

On va sur le site d’Icelandair regarder la taille des bagages à ne pas dépasser et le poids aussi. Utile si comme moi vous voulez tout prendre. Il va falloir faire des choix donc.

– On en profite aussi pour acheter ses billets le plus tôt possible. 6 mois avant c’est bien, on trouve encore les billets les moins chers à 161€ l’aller. Et le retour aussi. Attention, ils partent vite, j’en sais quelque chose…

On commande sa carte de crédit Visa 1er, si on ne l’a pas déjà. Surtout parce que grâce à elle vous êtes assurés sur vos bagages, votre location de voiture, vos achats…

– On bave devant les images qui défilent grâce aux webcams qui se trouvent un peu partout en Islande

On regarde combien coute 1 semaine en chambre d’hôte, en hôtel ou en appartement à la capitale. Sur plusieurs sites, pour comparer et se faire une idée du budget que ça va coûter au final. Surtout sachant qu’il y a des appartements qu’on ne peut louer en dessous de 3 nuits ou 7 nuits, et d’autres qui sont à louer pour 1 nuit mais qui reviennent bien plus cher que si on en loue 7. Ex: 1 nuit 100€, 7 nuits 590€.

On découvre la musique du pays. Merci à Cécile Ailleurs, (qui a écrit des articles sur l’Islande aussi, beaucoup d’articles très jolis) qui m’a fait découvrir Ásgeir TraustiUn merveilleux chanteur, avec une voix magique.
C’est bien simple, dès ses premières notes, j’ai fermé les yeux et je me suis imaginée en Islande, contempler les paysages silencieux, avec personne autour, juste moi et wahou, cette musiques est sensass !  Son CD « In the silence » est sortit il y a quelques mois, en version anlaise donc, perso j’ai déjà commandé le mien. Voici deux de ses clips, j’espère que ça vous plaira (j’ai choisi les version en anglais, mais il chante évidemment aussi en version Islandaise) :
 
Going Home : 

Torrent

Et puis surtout on rêve à tout ce qu’on va bien pouvoir faire, voir, manger, dire et rien que ça, c’est le début du voyage…

About the author