Commande du jour sur internet: la veste à carreaux by 1060 Clothes

Les vestes, j’adore ça moi (nan, pas me prendre une veste! bon j’me comprends): les modernes, les basiques, les très tendances en couleur rouge ou taupe à galons, oui bon des fois c’est à la mode, ou bien les vestes style costume noires et super ceintrée.

Bref, les vestes et moi c’est une longue histoire d’amour, ou de désamour, faut voir. C’est bien simple, lorsque je trouve une veste qui me va, je la porte jusqu’à épuisement de celle ci (bah oui, faut pas gâcher), jusqu’à ce qu’elle soit toute trouée ou que des fils sortent de partout. Si, si, car lorsque j’aime une veste c’est pour toujours, ou du moins durant 2 ou 3 ans (durée de vie de mes vestes).

Et le jour où celle ci meurt tragiquement, je me sens comme orpheline (au bas mot) et parcours inlassablement les boutiques à la recherche de sa remplaçante (où qu’elle est ma petite puce? où qu’elle se cache? petite ! viens voir maman!). Le problème n’est pas d’en trouver réellement, car j’en trouve mais les prix ne sont pas du tout convenables, bah oui, si elle dépasse les 80€ déjà c’est cher, alors ça restreint un peu (beaucoup même).

1060-clothes

Et puis celles que je trouve à ma taille, soit elles sont mal coupées, soit moches ou (on revient en arrière) soit il n’y a plus ma taille, ce qui est quand même hyper souvent car le 36, un coup t’en vois et pfioutt, t’en vois plus 2 secondes après.

Alors je rentre en dépression (au moins…) et me roule en boule dans un coin de la boutique en serrant fort contre mon coeur feu ma veste que j’ai tant aimé (nan, j’déconne, pas quand même… mais pas loin). Voilà, c’est ce qui se produit lorsque j’enterre une de mes vestes ( = lorsque je la donne à ma mère qui s’en fiche de porter un truc troué à mettre à la campagne).

Inversement, lorsque je trouve THE veste de mes rêves je l’admire, la met en faisant attention à elle (tu seras bien traitée avec moi petite veste) et suis hyper fan d’elle (elle est troooop belle ma veste). Puis quelques mois plus tard, je me rends compte que je suis accro à elle, réfléchi puis regarde dans la boutique où je l’ai acheté s’il en reste une identique, mais à chaque fois non. Et là, j’y fais encore plus attention car j’ai eu tellement de mal à la trouver (car 1. je suis compliquée 2.j’ai des gouts spéciaux 3.j’ai un budget 4.je suis grande et souvent mes bras sont trop longs pour la veste et si je prends la taille au dessus, j’ai l’air d’un sac 5.je suis compliquée en matière de fringues, je l’ai déjà dis je sais).

1060-clothes-1

Alors, aujourd’hui, enfin lundi, je trainais sur internet comme souvent. Attirée par un mail me disant que je n’avais plus que jusqu’à ce soir minuit pour profiter de soldes allant jusqu’à -70% sur les 3 Suisses, je décidais d’aller jeter un regard (pas un oeil, car j’en ai besoin moi après pour écrire mes posts, oui c’est nul, pas grave m’en fiche). Direction les vestes, un regard a suffit pour l’aimer, la désirer, la vouloir. Un autre pour trouver ma taille, AAAAAAAAAH ! il y a ma taille ! J’achète !!!

Je ne connais pas la marque de cette veste super trop mignonne, c’est 1060 Clothes mais avais déjà remarqué ces vêtements lors de mes précédentes visites sur le site: ils sont originaux, féminins et moderne, tout comme moi (rahh, on peut rigoler ou point? tsouin, tsouin! ).

Depuis, j’attends d’être livrée dans les jours qui viennent, pour voir si elle me va et me plait comme sur le mannequin, car j’ai totalement craqué pour elle (pas pour le mannequin…), avec ses carreaux et sa matière en laine et velours, nickel pour l’hiver. Et le top c’est qu’à la base cette veste coute 99€, moi je l’ai payé 39€ grâce à la réduction, j’adoooore les réductions ! Et les trucs gratuits aussi, héhé.

Dans la foulée j’ai commandé des collants Dim tout chauds (en réduction aussi, héhéhé), là j’ai séché pour la taille, j’ai pris 1/2, on verra bien.

1060-clothes-2

Voici une autre veste, également à 99€, qui me plaisait bien dans la marque 1060 Clothes. Mais ne sachant pas comment cette marque taille, je me suis dis que j’allais essayer d’abord 1 vêtement, puis voir après, faudrait pas avoir à renvoyer quand même, non mais.

About the author