J’ai été voir « La Délicatesse »: un film avec Audrey Tautou en salle depuis hier

Hier soir, avec Poupidou, nous sommes allés voir le film qui est sortit en salle l’après midi même, j’ai nommé « La délicatesse« .

Tiré du roman du même nom, dans ce film joue une actrice que j’adore: Audrey Tautou. Je l’adooore, la trouve très jolie, naturelle et puis je trouve qu’elle joue super bien. Que ce soit dans son tout premier film « Amélie Poulain » ou dans les suivants « Un long dimanche de fiançailles » ou bien encore dans « Ensemble c’est tout », je la trouve toujours extra. Dans d’autres, elle est très bien aussi, mais je ne vais pas tous les citer non plus…

la-délicatesse-audrey-tautou-2

Donc, hier matin, je traine sur Allociné. Je vois que vient enfin de sortir ce film (j’avais vu la bande annonce en salle il y a quelques semaines) et je reregarde pour le plaisir la bande annonce, puis les horaires, les cinés, et SMS’is Poupidou ( = j’envoie un SMS à Poupidou qui bosse, héhé). Contenu du SMS: « On va o ciné c’soir? ya l’nouvo film ac Amélie Poulain, hiiiiii ! Ca t’dis? Bzxxx », oui je sais je parle grave trop bien le d’jeune à la demo. A la mode, en verlan, héhé… Bon, bref.

Le soir même, après avoir tourné durant 30 min, nous trouvons une place où nous garer et filons au cinéma, le film commence dans 45 min, pas certain qu’on ai encore des places, sauf devant, mouais…

Bon en fait, si, on a eu des places, et pas devant. Dans la microscopique salle (certainement la plus petite salle du cinéma, la 12) nous ne sommes qu’une dizaine au début, puis la salle se remplit à moitié. Pas bon signe: nous sommes dans la plus petite salle = ils ne pensent pas que beaucoup de personnes vont venir le voir… Sur des sièges où des milliers de filles ont perdu leurs cheveux, je le sais, je les ai retrouvé, grrrr et au milieu de détritus, ils pourraient faire le ménage, non mais, on a payé comme ceux qui sont dans la grande salle en train de regarder Alvin et les chips à la munk !

Le film commence, chuuuuut ! Rangez vos paquets de chips !

la-délicatesse-film-audrey-tautou

Les personnages:

  • Nathalie: la supérieure veuve, belle et qui embrasse n’importe qui
  • Charles: le boss marié mais amoureux de son employée qui essaie de la séduire
  • Markus: le suédois tombé de sa Suède et qui ne mange pas de Krisprolls
  • Sophie: la meilleure amie choquée et frisée
  • Chloé: la secrétaire pipellette

la-délicatesse-audrey-tautou-3

L’histoire selon moi:

Le film commence par une succession de scènes rapides où on nous raconte comment l’héroïne rencontre son futur mari, jusqu’au moment où elle devient veuve. Là, il y a moins de scènes rapides, ça se ralentit. Puis petit à petit se met en place l’histoire de la suite de sa vie sans lui, comment elle survit puis revient à la vie, si je peux le dire comme ça, en rencontrant quelqu’un d’assez étrange et qui a droit à un baiser hyper long et fougueux alors qu’il était juste venu demander un renseignement sur un dossier (ça on le voit dans la bande annonce, je ne dévoile rien, t’inquiètes!).

Puis il y a des quiproquos, un amour éconduit, un possible amour à venir, des collègues de bureau un peu trop curieux et qui dévoilent un peu trop la vie des gens. De petits rebondissements, mais rien de spectaculaire. Audrey Tautou et François Damien jouent à merveille leur rôle, mais il manque quelque chose.

Peut être que j’ai été déçue par toutes les répliques bateau qui traînaient durant le film, ou par la lenteur de certaines scènes approfondies qui n’en avaient nullement besoin. Ou seulement parce que j’espérais une histoire fraiche, et malgré le jeu des acteurs, l’histoire était courue d’avance et je n’aime pas trop savoir la fin du film dès le départ. En fait, on a du mal à voir les sentiments qui unissent les deux personnages principaux, et puis même les autres en fait. C’est une histoire où il y a plein de sentiments très forts qui fusent dans tous les sens, mais on ne les ressent pas assez, c’est trop léger, comme un courant d’air, on a l’impression de les saisir mais non.

la-délicatesse-audrey-tautou-1

En bref, j’ai passé un moment assez agréable, avec Poupidou qui soufflait à côté, à me demander quelle pouvait être la marque du collier d’Audrey Tautou??, car je le trouve extra, discret mais hyper classe. Oui je ne pense pas que c’était le but du film mais bon, c’est ce qui a le plus retenu mon attention. Dommage vraiment, en film déjà c’est lent et on a pas très envie de le revoir mais en livre, ce doit être bien pour trouver le sommeil…

Mais pour se vide la tête, penser à autre chose, et admirer les drôles de pulls que porte Audrey Tautou dans le film (il y en a des super sympas, et ses jupes, je les aimeeeee!), pourquoi pas. Après, rien de nouveau sous le soleil: des sentiments emmêles, des phrases romantiques, des caricatures, une vie passée au bureau, de la déprime, des parents compréhensifs, de gentils collègues pires que des pies, des friends dans la moyenne et un mec pas très glam mais qui a un coeur gros comme euh… comme une pastèque, mmmh, c’est bon les pastèques.

la-délicatesse-audrey-tautou

Le résumé by Allociné:

« Nathalie a tout pour être heureuse. Elle est jeune, belle, et file le parfait amour. La mort accidentelle de son mari va couper son élan. Pendant des années, elle va s’investir dans son travail, se sentir en parenthèse de sa vie sensuelle. Mais subitement, sans qu’elle comprenne vraiment pourquoi, elle embrasse un de ses collègues. Markus, un homme très atypique. S’ensuit alors la valse sentimentale de ce couple hautement improbable qui va susciter interrogation et agressivité au sein de l’entreprise. Choisit-on vraiment par quel moyen on renaît à la vie ? Nathalie et Markus vont finir par fuir pour vivre leur histoire et leur émerveillement à l’abri de tout. Cette histoire de renaissance est aussi celle de l’étrangeté amoureuse. »

A la base, ce film n’était pas un film, mais une histoire écrite, dans un livre, si si. Bon perso, je ne l’ai pas lu, elle serait différente (un peu, pas trop quand même) du film, au niveau d’un personnage, la meilleure amie de l’héroïne, mais ça c’est ce qu’on raconte, après moi, je ne fais raconter les choses qu’on m’a raconté (c’est mal non? …).

Si vous souhaitez acheter le livre sur Amazon, je vous laisse le lien: La délicatesse

Bande annonce de « La délicatesse »:

About the author