J’ai vu au cinéma le film « L’amour dure 3 ans » de Frédéric Beigbeder…hier soir

La semaine dernière, j’avais vu que devait sortir au cinéma un film qui avait l’air d’être super sympa, au titre qui me parlait: « L’amour dure trois ans« .

J’avais vu la bande annonce et craqué pour les images visionnées (bon en même temps, ça m’avait fait pareil pour le film « La Délicatesse » et j’avais été très déçue…).

Et donc l’autre soir, avec Poupidou, nous sommes allés en centre ville pour voir ce film. Nous voulions aller d’abord boire un verre au Bar à Vin, mon antre préférée (pour le moment) où déguster une bon Bordeaux, mais le monde nous fit fuir pour nous retrouver dans un bistrot face au cinéma, où nous dégustâmes des muffins au chocolat.

l'amour-dure-3-ans-gaspard-proust-lise-bourgoin-frederic-beigbeder-2

L’heure dite du début de la séance arrive à grand pas, mais pas de soucis, nous sommes déjà dans la queue depuis 10 bonnes minutes et les vigiles nous laissent enfin passer pour accéder à la salle. Aaah, la salle 1 = c’est donc un très bon film.

Car nous avons vu que l’autre fois que la salle 12 = mauvais film (en fait, je pense que plus le numéro est grand, et plus on s’enfonce dans le cinéma à descendre les marches, mois le film est bon, enfin ça c’est mon avis perso… mais je pense ne pas avoir tord).
Chuuuuut, c’est l’heure des pubs! Oui, bon 15 minutes de publicités plus tard, le film commence, plus un bruit dans la salle, chouette, on va pouvoir apprécier.

l'amour-dure-3-ans-gaspard-proust-lise-bourgoin-frederic-beigbeder

D’abord ça commence avec des images surprenantes, on se demande si on ne s’est pas trompé de film puis l’histoire se met en place petit à petit. Alors je vous explique je ne raconte pas l’histoire, ne vous en faites pas!!

Voici les personnages et leur tracas:

Marc Marronier (alias Gaspard Proust): Marc, jeune critique littéraire trentenaire, divorcé (son couple a duré 3 ans), ne crois plus en l’amour, se met à écrire un livre où il crache dessus complètement et nous montre son désespoir et son pessimisme. Mais il fait une rencontre qui va tout remettre en cause, Alice, mariée, pas d’bol.

Alice (alias Louise Bourgoin): Alice, jeune femme fraiche, pleine de vie, d’humour et de gaité (style pin up classe et sexy à la fois mais qui ne surjoue pas), mariée, peu être pas si heureuse que ça dans sa vie. Le cousin de son mari lui fait de l’oeil (Marc), non mais, c’est le cousin de son mari quand même?! il devrait avoir honte, la famille ça se respecte. Ou pas.

Jean Georges (alias Joey Starr): Toujours à l’affut d’une nouvelle conquête féminine, il n’est jamais tombé amoureux et envie ceux qui le sont. Il aime parler de sexe, de femmes et est un super ami de Marc et de Pierre.

Pierre (alias Jonathan Lambert): Grand pote de Marc et de Jean Georges, intello coincé mais qui a fait entrer dans sa vie une tornade blonde et anglaise, qu’il va épouser: Katy.

Katy (alias Frédérique Bel): Bobo foldingue et accro au sexe, elle a un accent anglais à couper (au couteau, à la pierre, au lance flamme) carrément tout court. Elle fait l’effet de milliers de bulles pétillantes et colorées, mais très pétillantes alors.

Antoine (alias Nicolas Bedos): Le mari d’Alice. Stéréotype du mec trentenaire riche mais pas très intello, il comble matériellement sa femme et a besoin de sa secrétaire pour lui rappeler la date d’anniversaire de leur rencontre…

L’éditrice (alias Valérie Lemercier): Elle se fout de votre vie, de vos désirs, elle veut juste gagner du pognon sur votre dos en éditant votre bouquin. Bon après, il est pas génial, il est prétenieux (elle adore critiquer) mais elle va le vendre quand même. Et puis un peu garce sur les bords l’éditrice, moi j’en voudrais pas une comme ça…

l'amour-dure-3-ans-gaspard-proust-lise-bourgoin-frederic-beigbeder-0

L’histoire, ce que j’en ai pensé:

Pour ne pas vous raconter l’histoire, je dirais qu’en sortant de la salle, j’étais heureuse, je venais de voir un très très très bon film. Joyeux, plein d’humour, gai, drôle, fin, touchant, sentimental mais pas gnangnan (j’aime pas les trucs trop gnangnan, même pas du tout!). C’est un superbe message qui est délivré par le biais de ce film, un message d’espoir et puis d’amour aussi. Mais pas juste l’amour ça dure plus de 3 ans, il y a autre chose…

Le jeu des acteurs est sensationnel, surtout celui de Gaspard Proust que je découvrais dans ce film et qui m’a enchanté, par son talent à faire passer les émotions, par sa bouille d’ange, et qui à la fois ressemble à un petit oiseau tombé du nid par moments. Par sa fraicheur, sa candeur, et son incroyable fois en l’avenir. Et puis il dégage vachement de choses je trouve, il a du charisme, et un réel talent d’acteur.

l'amour-dure-3-ans-gaspard-proust-lise-bourgoin-frederic-beigbeder-1

Un coup de frais aussi que j’ai ressentis grâce à Louise Bourgoin, qui joue superbement (même si je trouve qu’à des moments elle pourrait être plus expressive du visage, elle sourit beaucoup beaucoup beaucoup) bien et dont la beauté ne gâche rien (moi j’adooore ses cheveux ondulés et longs, je veux les même!). Elle est pétillante, vive, femme enfant, mais adulte aussi, je l’ai trouvé extra pour ce rôle.

Les autres acteurs sont aussi tous (sauf N. Bedos, décidément j’ai du mal avec lui) très doués et jouent à merveille le rôle qui leur a été donné. Bravo à Valérie Lemercier, dans ce registre, c’est une première et elle nous montre qu’elle sait s’adapter avec brio. Joey Starr qui ne m’évoquait que NTM (que j’adorai étant lycéenne) a eut droit à un rôle pile poil pour lui. Pas un rôle de caïd, pas de gros bras ou de vendeur de drogue dans une cité (ça aurait été facile pourtant, vive les clichés), mais un qui me fait oublier NTM justement, et voir au delà, bien au delà de cette image que j’avais de lui et me fais l’apprécier à nouveau.

l'amour-dure-3-ans-ticket-cinéma-film

En gros je conclurais en disant que: On croit à fond à l’histoire, on s’identifie à ces personnages et on a envie de tout faire pour que leurs rêves se réalisent. Un zeste de bonne humeur, un autre de suspense, pas mal d’émotions (mais pas gnangnan toujours ! ouf !), et beaucoup de réalisme en font en film que je vous recommande. On en sort émue, touchée et merveilleusement pleine d’espoir. Bravo pour ce film à Frédéric Beigbeder.

Bon après, ça m’a fait cogiter, sur les trois ans du couple, patati et patata mais ça c’est autre chose…

Bande Annonce du film « L’amour dure trois ans »:

Making of du film « L’amour dure trois ans »


L’Amour dure trois ans – Making Of Marc & Alice… par Lyricis

About the author