C’est Noel ! Viiiiite, chausses tes raquettes, on part à l’assaut des montagnes !

Je ne sais pas vous, mais en ce qui me concerne aujourd’hui, je passe un vrai Noel (voir définition de vrai Noel pour moi, qui n’est pas forcément la même définition de tout le monde, je le concède) = de la neige, des cadeaux et le tout à la montagne.

Bon ok, on a pas de sapin de Noel avec nous (trop gros pour rentrer dans les bagages et puis on en a pas acheté, pour le jeter le lendemain de Noel, bof bof), bon ok il n’y a pas de décorations de Noel (on allait pas s’encombrer avec les guirlandes lumineuses et les boules en verre gravées non plus et puis il y en a une qui est ébréchée), bon ok on a pas de musique dans le lecteur qui chante « Petit Papa Noel, quand tu descendras du ciel…. » ou « Vive le vent, vive le vent, vive le vent d’hiver, qui s’en va… » mais ça c’est pas plus mal en fait.

Mais on a l’essentiel, à mes yeux du moins: cadeaux pour chacun mais surtout le plus important sinon ce ne serait pas vraiment Noel: de la neige !

Elle recouvre tout et lorsque nous sommes arrivés hier soir, lorsque nous avons sorti les valises du jet privé (bah quoi, vous ne partez pas en voyage en jet privé vous?!), ça faisait scratch scratch sous nos pieds et les flocons de neige tombaient sans bruit sur nous dans la nuit: magnifique. Enfin je pense, on ne voyait presque rien, sauf ce que nous montraient les phares.

Mais avec le jour c’est quand même beaucoup plus beau, et ça dépasse carrément tout: un paysage blanc, immaculé (car il a neigé toute la nuit en plus), pas de bruit encore (les gens ont du veiller tard, c’est pour ça, ils dorment encore. On va mettre un peu de musique tiens!) et surtout pas de traces de pas qui viennent tout gâcher dans la neige.

Ce sera moi la première à aller y marcher dedans, héhé, j’adoooore ça : marcher dans la neige et entendre ce doux bruit. Et je pense qu’on risque de l’entendre pas mal aujourd’hui car comme il y a de la neige même dans la vallée, pas de randonnée en simples chaussures de rando aujourd’hui. Nous allons chausser nos raquettes pour nous rendre au lac, très certainement gelé mais qu’importe.

Pour moi, c’est ça un Noel réussi: le traditionnel échange de cadeaux, ok on passe vite dessus car on a pas que ça à faire (merci Poupidou pour cet ensemble Princesse Tam Tam et cette bague Dinh Van et cette Audi A4 rose et ce voyage aux Maldives, c’est bon on y va?!?). Puis on revêt nos tenues anti congélation (dehors il fait en dessous de zéro, brrrrr, nous sortons tout l’attirail : tenues en gore tex, gants, tour de cou, bonnet à oreilles, pantalon déperlant doublé de polaire et shoes de randonnée en gore tex où on accrochera tout à l’heure les raquettes à neige).

Et puis go au point de départ pour aller jusqu’au lac au creux d’une montagne ou bien monter à un col (moi j’adore aller jusqu’à des lacs, mon préféré? Le Lac du Laramont dans les Alpes, pour son reflet grandiose et la super rando que c’est ou sinon le Glacier Blanc, dans les Alpes aussi, mais ce n’est pas un lac…).

Le jour de Noel c’est encore plus magique, il aura juste fallu penser à prendre quelques chocolats (des Pyrénéens ou des Ferrero Rocher, mmmmmh…), une boisson chaude (pas de café merci) et le pic nic spécial Noel: le sandwich au jambon sera remplacé par un sandwich au fois gras. Rien de tel après l’effort qu’un peu de bonheur à croquer sous la forme de quelques chocolats et d’un bon petit casse croute. Bon moi j’aime pas le foie gras, je garde mon jambon, pas grave. Je mettrais une feuille de salade et un radis pour marquer le coup, lol… Aller go, on y va.

Dans le silence nous marchons avec les raquettes à neige, le seul bruit est celui de nos pas, il fait un froid glacial mais comme nous sommes bien couverts ça va. Personne n’est passé avant nous, la neige s’est arrêtée de tomber et il n’y a pas de traces dans la neige, nous ne serons pas embêté là haut. Heureusement nous avons acheté un second bonnet windstopper en polaire, je n’en avais pas, maintenant je n’ai plus froid aux oreilles et à la tête. De loin j’imagine qu’on doit distinguer dans ce paysage blanc deux points qui avancent : un violet et un orange (couleur de nos coupe vent de montagne), en fait on est des petites boules de Noel… Oui je sais je dis n’importe quoi, mais ça me fait penser à ça, toutes ces couleurs qui trônent dans le sapin, et comme nous sommes colorés…

Arrivés au col ou au lac gelé, nous ferons une halte pour nous restaurer, profiter du paysage et aussi d’être seuls, à partager ce secret, ce doux moment: la montagne c’est somptueux, surtout un matin de Noel où il a neigé et que l’on se trouve à 2000m d’altitude, seuls à profiter, à partager notre passion pour le sport et la nature et puis à s’aimer juste.

C’est comme ça que je l’aime mon Noel, frais, dynamique, calme et rempli de baisers chocolatés.

raquettes-neige

Crédits & copyright : alpesazurevasions

About the author