Pourquoi je traine encore sur les bancs de l’école à 26 ans ?

Bah oui, c’est vrai ça, pourquoi? Qu’est ce que tu y fiche ma pauvre fille ? Bah, pour te répondre, je te dirais que j’ai repris mes études ! hourra, on se lève tous et on fait un bip bip pour Clara !
Ehhhh ouais, même à 26 ans, enfin 25 lorsque je les ai reprises, on peut se remettre à étudier, à passer des diplomes.
Le but bien entendu est grace à ce diplôme d’évoluer dans ma carrière professionnelle, et comme ça de gagner plus de sous (bah oui, ça sert à quoi de se le cacher)(sans déconner).
balade-dordogne
Mais comme avant je travaillais, et que je touchais un salaire, il n’étais absolument pas possible pour moi de retourner à l’école toute la semaine, aller juste en cours et ne pas toucher de salaire.
C’est pourquoi je suis allée me renseigner auprès de la mission locale et de pole emploi. Avec les informations que j’y ai collectées, je me suis rendue dans un endroit où ils recensent toutes les formations qu’on peut faire, et où il y a noté tous les centres, écoles, lieux bref, en France, où on peut les faire (ne me demandez pas comment s’appelait cet organisme, je ne me rappelle plus mais pour celle qui sont de Bordeaux, c’est juste à côté de la Place Pey Berland, et pour info c’est gratuit).
Donc là, j’y ai passé pas mal de temps, car c’est pas pour dire, et c’est tant mieux au final, mais qu’est ce qu’il y en a des formations. Et même pour adulte. Car oui, à 25 ans je suis dans la catégorie “adulte” ou “sénior”, c’est au choix. Le second étant moins flatteur, mais lorsque je me le suis pris de face, par une dame pourtant bien intentionnée je suis certaine, ça m’a fait bizarre moi je vous le dis.
Puis, un jour, après avoir cherché dans tout leurs dossiers, je ressorti avec sur mon petit bout de papier LA formation en alternance que j’avais décidé de faire.
Il ne restait plus qu’à postuler dans les divers établissements, que j’avais aussi noté sur mon bout de papier.
Parcours du combattants parmi toutes ces écoles privées bien sur, qui se ressemblent à la fois toutes et qui sont au final si différentes.
Maiiiis au final j’en ai trouvé une, de justesse, à 7 minutes de vélo de chez moi, donc c’est parfait.
Et ah oui, j’ai aussi trouvé une entreprise pour m’accueillir durant les deux années que dure mon BTS, mais ça aussi ça a été difficile.
Car je coute plus cher à l’entreprise comme je suis dans la catégorie haute de la grille du barème des salaires, et puis car il y a tellement de personnes qui cherchaient une entreprise, qu’il a fallu se battre un peu. A coup d’appels répétitifs, de centaines de mails, de lettres de candidatures et de CV (j’en ai pollué un bout de planète avec tout ça moi). Et puis lorsque j‘ai senti qu’il y en avait une qui avait l’air intéressée, je ne l’ai plus lachée. Et ça a fonctionné, depuis je suis chez eux, et je peux mener à la fois mes études et mon boulot de front : 2 jours en école et 3 en entreprise. Un rythme soutenu, difficile à tenir souvent, mais un salaire à la fin du mois, de l’expérience sur mon CV et puis un cadre super sympa pour bosser, et y aller en vélo. Je ne regrette absolument pas, et à la fin de l’année, le diplôme, je croise tous mes petits doigts…

About the author